La dendrochronologie

La dendrologie (du grec dendron « arbre ») correspond globalement à l’étude des arbres, à travers leur morphologie et leur croissance influencées par des facteurs naturels ou anthropiques. La dendrochronologie (du grec chronos « temps ») permet quant à elle de dater un bois dans le temps provenant le plus souvent de fouilles archéologiques (bois conservés en milieux humides) ou d’études de bâti (bois encore en place dans la construction).

Dans nos régions tempérées, les arbres connaissent une croissance annuelle caractérisée par la création d’un cerne. Lors du printemps la production de bois est importante et s’amenuise en été pour s’interrompre totalement pendant l’automne et l’hiver. Cette alternance de périodes de croissance variant d’une année à l’autre est visible sur les cernes du bois. La croissance des résineux et des feuillus est influencée par les conditions écologiques du milieu où ils poussent, notamment les températures, les précipitations, la nature des sols et la luminosité. Les cernes constituent donc un marqueur de ces différents facteurs. Les activités de l’homme peuvent également laisser des traces dans sa structure. Certaines actions favorisent la croissance du bois, par exemple les défrichements. D’autres, au contraire, provoquent un effet perturbateur sur l’arbre comme les pratiques d’émondage.

Toutes ces informations sont principalement obtenues à partir de la mesure des largeurs de cerne de la croissance d’un arbre ou d’un bois façonné. Cette dernière est réalisée grâce à une table de mesure combinant une binoculaire reliée à un ordinateur. Les cernes de toutes les espèces peuvent être mesurés, cependant le chêne et le sapin sont les plus souvent datés car très largement utilisés depuis les périodes anciennes jusqu’à nos jours. Les bois ainsi étudiés livrent des séries de mesures qui sont synchronisées statistiquement et graphiquement sur des référentiels régionaux et locaux déjà datés. Le résultat de datation de la chronologie du bois étudié correspond au cerne conservé le plus récent. Au mieux, la date correspond à l’abattage de l’arbre si le dernier cerne de croissance est conservé, à une estimation si l’aubier du chêne est présent, et à un post quem si le bois façonné ou mal conservé n’a plus son aubier ou son dernier cerne.

La dendrologie et dendrochronologie apportent beaucoup pour la compréhension de la croissance des arbres et de l’évolution de leur environnement dans le temps, mais également apporte de précieuses informations sur la sélection, la gestion et l’exploitation des arbres par les sociétés du passé.

Dendrochronologie_028  Dendrochronologie_section_poutre  Dendrochronologie_sapin_micro  

 

Auteur : François Blondel

Téléchargez cette fiche au format .pdf : Fiche métier. La dendrochronologie. Aramea